Pour un gain de productivité assuré, il est temps de passer en mode BIM !

_FOCUS

Afin de rendre les échanges autour de chaque projet plus productifs, Cougnaud a adopté le mode BIM. Adrien MOINARD, référent BIM Cougnaud, nous fait part de son expérience sur le projet COUGNAUD CAMPUS.

Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est le BIM et comment il fonctionne ?

Le BIM, Building Information Modeling, est avant tout une manière de travailler car il s’agit d’un processus qui centralise les informations pour permettre de meilleurs échanges et une meilleure collaboration entre les différents acteurs pendant toutes les phases de la vie d’un bâtiment.

Pour le projet COUGNAUD CAMPUS, quelles sont les personnes qui ont contribué au BIM ?

En premier lieu, un groupe de travail constitué de membres de la Direction et de chaque service de l’entreprise, a permis de définir les objectifs BIM du projet. Puis, l’équipe bureau d’études affectée au projet a réalisé la maquette numérique Cougnaud. Ensuite les acteurs du projet interne (bureau d’études, équipe chantier, conduite d’opérations et de travaux) et externe (sous-traitants fluides), accompagnés par la société Atlancad, ont formé l’équipe de coordination pour les revues de conception. Enrichis par ces premiers échanges de maquettes, nous en  avons profité pour dialoguer avec les sous-traitants bardage, résille et salle de conférence de manière informelle.

Est-ce que COUGNAUD CAMPUS est la première réalisation du groupe Cougnaud
entièrement pilotée par le BIM ?

Affichée en tant que BIM, oui, COUGNAUD CAMPUS est la première réalisation de ce genre. Toutefois, auparavant, nous travaillions déjà avec ce mode grâce aux maquettes numériques en interne. La grande différence introduite par le projet COUGNAUD CAMPUS est qu’il nous a permis d’élaborer un workflow* permettant d’échanger des maquettes hors contexte Cougnaud.

Le BIM rime avec une plus grande productivité ?

Sur ce projet, nous avons pu constater une meilleure productivité dans la phase de synthèse technique entre les différents acteurs. Puis en phase chantier, nous avons eu très peu de modifications ce qui est un réel gain.

* Processus pour faciliter la transmission des flux d’informations.

Article précédent

Avec COUGNAUD CAMPUS, les équipes Cougnaud passent en mode collaboratif

Article suivant

Confort optimal et performance environnementale : le bâtiment connecté trouve le juste équilibre