Les meilleurs moments de notre série de tables rondes

ROADSHOW PARIS, LYON, MARSEILLE

Gilles GUYOT, Responsable pôle construction chez Pouget Consultants, bureau d’études thermiques et fluides

La construction hors-site n’est pas moins performante que la construction classique, en béton ou en parpaing. De plus, les bâtiments Cougnaud respectent déjà les futures normes de la construction, la RE 2020 notamment.

Carole BRIEZ, Sous-directrice des investissements et du patrimoine au CNOUS

Pour aller plus vite et remplir les objectifs, le CNOUS a eu recours au procédé de construction industrialisée, à Toulouse. Nous nous apprêtons à réutiliser ce process que nous avons trouvé tout à fait efficient.

Damien DÉCHELETTE, Architecte en chef du Sénat

Après avoir cherché, dans un premier temps, des bâtiments disponibles à proximité du Palais du Luxembourg pour des durées qui étaient trop courtes aux yeux des promoteurs, nous avons imaginé construire un bâtiment provisoire. Le procédé constructif développé par Cougnaud a rendu possible la livraison de 4 000 m² de bureaux dans la cour d’honneur du Palais, en un temps record de 8 mois.

Philippe BOULANGER, Expert international en stratégie de croissance et d’innovation

Vingt-et-un mois ont suffi à ériger la Tour Eiffel, haute de 300 mètres. Pour réaliser cette prouesse, l’ingénieur qui lui a donné son nom a eu recours à une astuce : les 18 000 pièces de la célèbre tour on été calculées puis fabriquées dans les usines de Levallois-Perret. Elles y ont été assemblées dans des tronçons d’environ 5 mètres de long. Ainsi, la Tour Eiffel a été construite aux deux tiers en usine. C’est bien grâce à ce contrôle de la qualité centralisée que la vitesse d’exécution du chantier a été possible. Au même moment, l’érection de la tour est décriée par des collectifs d’artistes et d’écrivains. Cela nous rappelle à quel point les idées innovantes sont généralement ridiculisées voire considérées comme dangereuses, avant d’être acceptées comme une évidence.

Cécil TIRARD, Directeur des programmes chez Altarea Cogedim Promoteur immobilier

Nos clients veulent des réponses toujours plus rapides : ils ont besoin de revendre leur parc immobilier ou d’en acquérir un nouveau dans les meilleurs délais. En tant que promoteur immobilier, nous voyons bien que seule la construction hors-site est capable d’innover pour répondre à ces attentes.

Guillaume HANNOUN, Architecte Agence Moonarchitecture

Le coût de déplacer une structure issue de la construction hors-site est égal à 30 % de son coût initial. Le procédé constructif permet ainsi de conserver 70 % de la valeur d’un bâtiment. En plus d’être économique, la solution hors-site porte donc en elle une forte valeur environnementale.

Olivier FLÉCHON, Chef de service du laboratoire Énergie et Construction chez CEA

Sur un chantier, chaque ouvrier travaille dans son domaine de compétences et il interagit peu avec les autres corps de métier. Or, des interactions plus régulières entre les personnes qui interviennent sur le chantier permettraient de résoudre plus simplement les problèmes qui surviennent. Par nature, la construction modulaire est compatible avec la solution BIM (Building Information Modeling). Ce mode de travail innovant est une véritable source d’espoir car il permet à une personne en usine de centraliser l’ensemble des démarches et de prendre les bonnes décisions que l’on n’aurait pas pu prendre en allant chercher les différents corps de métier un à un. Autrement dit, la construction modulaire fait naître des échanges simplifiés entre ceux qui font les plans et ceux qui les exécutent.

Ingrid SAGNES, Architecte Art & Fact

En tant que professionnels, nous nous devons de jouer un rôle moteur pour faire évoluer la vision de la construction en entraînant dans notre sillage les maîtrises d’ouvrage et les bureaux d’études.

Pascal CHAZAL, Consultant spécialisé en construction CEO HORS-SITE Construction

Il faut prendre conscience que le bâtiment définitif n’existe plus. La construction hors-site peut accomplir l’exploit d’amener le bâtiment dans une économie circulaire et non plus linéaire. Il y a là une urgence sociale et environnementale.

Gilles THOMAS Chargé d’Affaires SNCF IMMOBILIER

Pour une question de délais serrés, de contraintes de terrain et d’ambition qualitative, nous nous somme  tournés vers une solution industrialisée dont la pertinence de la réponse surpassait les autres propositions.

Jean-Noël HERMANOVICZ Architecte 2H Architecture

En construction hors-site, nous avons pu livrer un bâtiment qui s’intègre bien dans le contexte de la gare Saint-Charles. Grâce à la mixité des matériaux ainsi qu’au travail sur les teintes, nous avons obtenu pour notre projet la validation des bâtiments de France, de la ville de Marseille ainsi que des usagers et du personnel de la SNCF.

Christophe BOUSIGUES, Directeur Adjoint Constructions et Énergie à la Métropole de Lyon

En tant que maître d’ouvrage, il ne nous est pas permis d’imposer tel ou tel procédé constructif. Parfois, face aux enjeux qui nous obligent à délivrer des bâtiments très rapidement, la construction industrialisée s’impose. Récemment, face à une hausse importante et imprévue des collégiens dans la métropole lyonnaise, nous avons dû opter pour le mode de construction modulaire afin de livrer un collège d’une capacité de 700 élèves dans un délai très serré. Le projet livré est tout à fait conforme à nos attentes ainsi qu’à la réglementation. En terme, de confort et de fonctionnalité, on ne remarque pas que le bâtiment n’est pas issu de la construction traditionnelle.

Article précédent

Les nouveaux codes de la construction

Article suivant

Essoc ou le permis d’expérimenter